Soins-Coiffure-Parfumerie-Cosmétique-Santé

Comboire, comboire.com annonceurs

Beauty Mince : Cosmétiques
Horaires : Mardi/samedi : 9h-19h30
Téléphone : 04 76 700 700
Site : www.beautymince.fr
Espace Comboire, Echirolles

Body Sun : Centre de bronzage, Soins
Horaires : LV 12h14h / 17h-19h  S 12h-14h / 16h-18h
Téléphone : 04 38 12 95 42
Site : www.bodysun-grenoble.com
Espace Comboire, Echirolles

Cocoon : Cosmétiques
Horaires : MV 9h-19h Samedi : 9h-17h
Téléphone : 04 76 96 40 61
Site : www.cocooncoiffurespa.com
Espace Comboire, Echirolles

Gouiran : Cosmétiques
Horaires : LV 9h30-19h S 9h30-18h30
Téléphone : 04 76 21 26 0
Site : www.gouiran-coiffure.com
Espace Comboire, Echirolles

Marionnaud : Cosmétiques
Horaires : Lundi/samedi : 9h30-19h30
Téléphone : 04 76 33 32 89
Site : www.marionnaud.fr
Espace Comboire, Echirolles

Pascal Coste Coiffure
Horaires : LS  9h30-20h30
Téléphone : 04 76 09 08 03
Site : www.pascalcoste.com
Espace Comboire, Echirolles

Pro Duo : Cosmétiques
Horaires : Lundi/samedi : 9h-18h
Téléphone : 04 76 22 02 00
Site : NC
Espace Comboire, Echirolles

Reserves Naturelles :  Cosmétiques
Horaires : LS : 9h30-20h30
Téléphone : 04 76 23 15 27
Site : www.reserve-naturelle.com
Espace Comboire, Echirolles

Shampoo Expert : Cosmétiques
Horaires : Lundi/Samedi : 9h-20h30
Téléphone :
Site :
Espace Comboire, Echirolles

Yves Rocher : Cosmétiques
Horaires : Lundi/samedi : 9h30-19h30
Téléphone : 04 38 12 87 62
Site : www.yves-rocher.fr
Espace Comboire, Echirolles

A propos de Soins-Coiffure-Parfumerie-Cosmétique-Santé : deux mots pour commencer

KERATINE : (définition proposée par le dictionnaire Larousse : ‘’(nom féminin, du grec Kératos : corne). Protéine imperméable à l’eau, composant fondamental de la couche superficielle de l’épiderme et des phanères (poils, ongles.’’).

Malgré une similitude orthographique qui peut prêter à confusion, il n’y a aucun rapport entre kératine et karité (voir article dans notre Dictionn’hair Lissair) si ce n’est leur utilisation dans le soin des cheveux. La kératine est donc une protéine d’origine naturelle (les versions chimiques sont hasardeuses) qui peut être de source animale ou végétale. La production de kératine animale (cornes, ongles et structure des plumes pour l’essentiel) est présente tout aussi naturellement chez l’homme. En simplifiant, on peut considérer que notre organisme produit de la kératine pour une utilisation interne (participant au bon fonctionnement général de l’organisme) et une production de surface à proximité et ‘’au service’’ des cheveux (la transformation des cellules ‘’profondes’’ de l’épiderme en cellules de surface se nomme ‘’la kérénisation’’ ; ce mot ne peut donc pas être utilisé pour un apport externe de kératine). La kératine n’est donc pas une plante mais elle pousse … sur votre tête (et une production excessive provoque l’apparition des pellicules (article du dictionn’hair). La kératine d’origine végétale (blé, maïs, soja) est elle aussi très utilisée dans le soin des cheveux (même utilisation que la kératine d’origine animale) et les spécialistes considèrent qu’elle est au moins aussi efficace que celle d’origine animale.

Dans le soin du cheveu, la kératine joue deux rôles clés : un au niveau de la santé proprement dite des cheveux en consolidant leur protection  naturelle. Nos cheveux sont agressés par des éléments externes (pollution, pluies grasses et acides, soleil, transpiration, composants de certains shampoings) et affaiblis par l’âge (la production ‘’interne’’ diminue avec le vieillissement). L’apport externe de kératine vient donc compléter, soutenir notre production naturelle.

Deuxième rôle clé : valoriser l’apparence du cheveu. La kératine apporte de la souplesse, elle joue le rôle d’un étui enrobant qui facilite la mise en forme (voir, entre autre, l’article ‘’brushing’’ du Dictionn’hair Lisshair) et elle est le support pour d’autres soins du cheveu (la kératine fonctionne comme une éponge et s’imprègne et/ou transmet à la structure du cheveu d’autres produits).La brillance de la chevelure est, entre autre, liée à une application méthodique de la kératine.

En conclusion, il est donc primordiale de prendre soin de la kératine elle même … Ainsi (et d’abord) l’application de kératine doit respecter des règles de base fondamentales : l’application sur le cheveu se fait à un peu plus d’un demi centimètre après la racine. Cette application doit être méthodique et régulière (d’où le temps nécessaire : de deux à trois heures selon la densité et la longueur des cheveux ; considérez ce soin comme un moment de détente. La patience et la bonne compagnie de votre coiffeur vous aideront). Le fer nécessaire à l’application est un matériel professionnel : ses composants et la stabilité de sa température sont spécifiques (voir Dictionn’hair Lisshair :’’Fers et fers à lissage’’). Après un lissage avec utilisation de kératine, il est important d’utiliser des après-shampoings et shampoings qui respecteront la kératine en ne l’agressant pas ou, pire, en ne ‘’décapant’’ pas le cheveu qui serait atteint dans ses caractéristiques esthétiques et physiologiques (voir article ‘’sulfate’’ dans le Dictionn’hair Lisshair). L’achat de produit mentionnant la présence de kératine doit être un achat ‘’vigilant’’ car la simple mention n’est pas suffisante, la teneur doit être précisée (et attention aux contrefaçons de plus en plus répandues).

KARITE : mot souvent considéré comme d’origine ouolof (Afrique de l’ouest, principalement Nigéria, Burkina-Faso, Sénégal, …) qui désigne un arbre (famille du baobab : il pousse en savane) dont le bois sert pour la charpenterie, la fabrication d’ustensiles et d’objets artisanaux (dont les fameux masques dogons). Le karité produit un fruit similaire à une grosse prune verte qui brunit en murissant. Au centre de la pulpe on trouve un noyau (ou amande) qui sert à la fabrication d’un beurre (d’où une traduction parfois proposée : karité : ‘’arbre à beurre’’. La traduction ‘’arbre de vie’’ témoigne de l’image traditionnellement bénéfique de cet arbre et de son fruit). La transformation initiale consiste à écraser l’amande, à mélanger avec de l’eau, etc. (parfaitement reproductible de façon industrielle) afin d’obtenir une pate pour des utilisations alimentaires et cosmétiques : le beurre de karité. Une transformation encore plus raffinée permet d’obtenir l’huile de karité.

L’utilisation alimentaire correspond à celle d’un beurre, sa cuisson délivrant un goût et des arômes spécifiques qui participent  à la saveur de nombreux plats.

Sous forme de pate brute, de beurre ou d’huile le karité est utilisé en cosmétique. Il a un fort pouvoir graissant, assouplissant et protecteur pour la peau (par exemple : bâton à lèvre). Il dispose aussi d’un pouvoir régénérant et cicatrisant pour l’épiderme (gerçures, crevasses) et par conséquent est apprécié pour la douceur cutanée qu’il génère. Enfin, son pouvoir hydratant en fait un soin idéal pour les peaux sèches.

Sont utilisation pour les soins du cheveu a elle aussi une origine traditionnelle et les techniques industrielles permettent depuis quelques années une production importante de bonne et très bonne qualité (maitrise du filtrage, des températures, de l’homogénéité et de la conservation). C’est cette maitrise de la production industrialisée qui a permis le développement de son utilisation dans de nombreux produits de soins courants.

Cheveux  secs, cheveux cassants, cheveux fourchus : le karité est un soin idéal car il facilite la circulation capillaire (structure interne du cheveu) et est un apport en vitamines A et E (voir article correspondant du Dictionn’hair ‘’Vitamines et soins du cheveu’’). A noter que des travaux scientifiques en cours doivent confirmer une observation courante : les vitamines et certains sels minéraux présents dans le karité auraient des propriétés régénératrices et provoqueraient la croissance des cheveux (ralentie par le vieillissement). Cheveux bouclés, cheveux crépus : le karité donne la souplesse qui facilitera leur mise en forme. Le principe d’utilisation de base est simple : il suffit d’enduire les cheveux et de laisser s’effectuer l’imprégnation … Mais la pratique et les produits récents sont plus sophistiqués afin de gagner du temps (difficile de rester une partie de la journée avec cheveux et pate de karité ‘’emballés’’ dans un linge sur la tête) et surtout pénible de devoir procéder à une multiplication des lavages et des rinçages pour se débarrasser de la texture grasse et collante de la pate de karité. Ainsi l’oléine (huile fine à partir de 25°) de karité concentre les qualités de la matière première (pate), permettant une utilisation diluée avec d’autres produits et ne dégage pas cette odeur caractéristique du karité qui peut gêner certaines personnes (utilisateurs ou entourage).

Soigner, protéger, laver, démêler et hydrater : le karité dans ces différentes formes et présentations est bon pour tout, toutes et tous et même pour le corps et la chevelure des plus petits (démêlage après bain) dans sa version naturelle.

Le succès de ce produit venant du cœur de l’Afrique témoigne des vertus qui lui sont attribuées depuis au moins le 11° siècle grâce au témoignage du grand voyageur Ibn Battouta.

Soins-Coiffure-Parfumerie-Cosmétique-Santé

en ligne rencontres à summerfield fl
fréquentations chez les jeunes et la violence
pilotes vista web cam usb
rencontres libres dans l'ohio
gardiens des scènes de sexe en ligne
illinois groupes de célibataires église
jim sturgess datant
simple bar valentine birmingham alabama
datant usa sexe pour le japonais
top 20 des sites de rencontre gratuit